En 2017, Beelong arrive en Suisse allemande!

La Suisse romande montre l’exemple depuis trois ans déjà en s’engageant pour la durabilité de ses cuisines collectives. Plus particulièrement, certains cantons et communes ont mis sur pied des stratégies pour soutenir leurs objectifs. Voici par exemple:

  • La stratégie du canton de Vaud

Basée sur l’incitation et la sensibilisation, la stratégie du canton de Vaud a été adoptée par le Conseil d’Etat en novembre 2014. Cette stratégie a pour but de promouvoir les produits locaux et de saison dans la restauration collective. Les principaux acteurs concernés par cette démarche sont les communes et les entités parapubliques telles que les EMS, les établissements socio-éducatifs, les hôpitaux et les structures d’accueil de jour des enfants. Deux actions sont particulièrement soutenues par l’Etat de Vaud, à savoir le diagnostique des achats alimentaires avec l’indicateur Beelong et la formation pour les chefs de cuisine et acheteurs. Pour plus d’informations, cliquer ici.

  • La stratégie du canton du Valais

En 2016, le Service cantonal de l’agriculture (SCA) a développé un plan d’actions comprenant notamment la mise en réseau des collectivités, l’élaboration d’une liste de fournisseurs partenaires, le diagnostique des achats alimentaires avec l‘indicateur Beelong ou encore la formation des chefs de cuisine et responsables des achats. Pour plus d’informations sur cette stratégie, cliquer ici.

  • Les stratégies du canton et de la ville de Genève

La ville de Genève soutient de nombreux programmes pour promouvoir la consommation de produits locaux et de saison, le « bien manger » et l’agriculture urbaine. Plusieurs exemples de ces bonnes pratiques sont présentés lors de tables rondes, de rencontres et de conférences (plus d’informations ici). D’autre part, le canton prévoit également des formations pour les cuisiniers en restauration collective.

  • La stratégie de la ville de Lausanne

Les communes ne sont pas en reste, avec par exemple le plan « Restauration Collective Durable » élaboré en 2015 par Lausanne. Ce plan a pour but notamment de mesurer les achats de nourriture via 5 indicateurs (la traçabilité géographique, la performance économique, le mode de production, la qualité nutritionnelle et la journée hebdomadaire sans viande). La ville s’appuie entre autres sur l’application web développée par Beelong, permettant de collecter des données sur les produits alimentaires. Pour plus d’informations sur le plan RCD, cliquer ici.

  • La stratégie de la commune d’Yverdon

La commune d’Yverdon vise à favoriser l’intégration du développement durable chez les PME yverdonnoises, et propose pour cela un « Bouquet de subventions entreprises » (plus d’informations ici). Ces subventions concernent notamment les achats durables, axe sur lequel Beelong est le partenaire plébiscité pour la restauration. Pour plus d’informations sur la subvention concernant les achats durables dans la restauration, cliquer ici.

Et en 2017, c’est maintenant au tour de la Suisse allemande d’adresser la problématique des achats alimentaires via un ambitieux plan de sensibilisation avec Zürich comme épicentre. 

En 2016, l’organisme Agridea (Lindau) a soumis un projet au SECO dans le cadre d’un programme pilote visant à soutenir dans plusieurs territoires d’action des projets axés sur l’économie englobant les villes et les campagnes (programme « PHR Economie« ).

Accepté fin 2016, le projet porté par Agridea sera mis en oeuvre dans la région de Zurich métropolitaine entre 2017 et 2019. Il se décline en 5 modules, qui comprennent notamment des analyses d’impact concernant les achats alimentaires des collectivités, la formation des chefs de cuisine, ou encore la mise en place de plateformes d’échanges. Beelong et Culinarium sont parmi les principaux partenaires de ce projet.

Leave a Reply