ECO-nourriture pour adresser les enjeux climatiques : des actions concrètes à l’UNIL

Face aux enjeux climatiques, l’alimentation durable est plus que jamais au cœur des préoccupations universitaires lausannoises. Avec un tiers des impacts environnementaux liés à la nourriture, l’Université de Lausanne (UNIL) se mobilise depuis plusieurs années pour adresser cette problématique. Que ce soit via son travail avec Beelong sur les achats des restaurants de l’Unithèque et de Géopolis, ou encore via une campagne visant la réduction des déchets sur tout le campus.

Mais en 2019, l’UNIL prend des mesures fortes. D’abord, par la mise au concours de ses parcelles agricoles afin de cultiver de manière innovante des produits locaux, qui seront ensuite utilisés dans les cuisines. Et surtout, via la mise en place d’un cadre de référence ambitieux pour l’offre alimentaire de TOUS les restaurants du campus.

Dorénavant, les critères de durabilité pour sélectionner les restaurateurs seront tout aussi importants que la qualité de l’offre, le prix ou l’expérience du restaurateur. Un grand pas en avant pour la planète et un bel exemple pour la restauration collective !

Ce cadre de référence comprendra des critères dorénavant obligatoires concernant notamment :

  • L’offre végétarienne
  • La provenance des matières premières
  • La traçabilité
  • La part de labels agricoles crédibles (Bio Bourgeon, IP-Suisse, MSC, etc.)
  • Les espèces en danger (pêche)
  • La saisonnalité des fruits et légumes
  • Le commerce équitable des produits exotiques
  • Les produits « critiques »
  • Les emballages
  • Le gaspillage alimentaire
  • Les critères nutritionnels

Le tout avec des objectifs clairs et des outils concrets pour les restaurateurs.

Plus d’infos ici