Le passé compliqué du vin américain

By 8 août 2016Blog, Produits

La viticulture existe aux Etats-Unis depuis le seizième siècle, à l’époque de la colonisation des Amériques par les colons européens. Au départ, le goût du raisin américain n’a pas plu aux colons qui ont importé leurs propres ceps directement de France. Puis, la culture s’est rapidement développée. En 1919, début de la prohibition aux Etats-Unis, la plupart des vignes sont arrachées pour laisser place à des arbres fruitiers. La production de vin cesse presque totalement sauf dans quelques régions comme dans la vallée de Napa. Un vigneron obtient une dérogation spéciale qui lui permet de produire du vin de messe et de prospérer malgré la prohibition.

Aujourd’hui, la production a bien repris et les Etats-Unis sont le quatrième producteur mondial de vin après la France, l’Italie et l’Espagne. 90% du volume total de vin produit chaque année dans le pays vient de Californie mais l’on trouve aussi des vignobles dans les états de Washington, de l’Oregon, de New York et de la Virginie.

Comme nous l’avons vu pour les amandes, la Californie n’est pas très stricte avec l’utilisation des pesticides et avec les normes de production agricole. C’est pour cette raison que le vin américain obtient la note de E sur l’échelle allant de A à G de l’indicateur Beelong. De plus, le vin américain doit faire de nombreux kilomètres pour arriver jusqu’à notre verre.

Pour en savoir plus :

vin rouge usa beelong etiquette

Lieu de consommation : Suisse / Provenance : Etats-Unis /Aspect : Brut / Pas de label

 

vin rouge argentin beelong facebook

Leave a Reply