Un indicateur écologique remporte le Prix Genilem HES

By 11 novembre 2013À ne pas rater !, Beelong, Blog

Pour sa 3ème édition, l’organisme d’aide à la création d’entreprises a décerné la palme au projet Beelong.

OLIVIER WURLOD (24 heures)

Au départ ils étaient quinze candidats à déposer leur dossier et soumettre leurs idées au jury du Prix Genilem HES-Vaud. Vendredi soir, après 2 rounds de sélection étendus sur plusieurs mois, c’est finalement le projet de Charlotte de La Baume qui remporte la palme, la somme de 20 000 francs, ainsi qu’un accompagnement de trois ans par un coach Genilem.

Nommé Beelong, le projet de la lauréate repose sur un indicateur destiné à la restauration collective
et apte à calculer l’impact environnemental des achats de nourriture et de boissons des institutions publiques ou privées. Selon l’analyse de marché réalisée par la jeune entrepreneuse, «sans même compter la restauration d’entreprise, 50 millions de repas ont été servis en Suisse romande rien qu’en 2010».

Pour évaluer un client, Beelong prendra en compte cinq critères, soit la provenance des aliments, leur saisonnalité et la manière dont ils ont été cultivés, mais aussi le degré de transformation des produits ainsi que la proportion de viande consommée. Si l’indicateur sera gratuit et en libre accès, les services complémentaires proposés aux entreprises seront par contre payants.

«Au vu du trend écologique actuel, nous avons été convaincus par son réel potentiel» (Julien Guex, membre du jury)

Parmi les éléments qui ont séduit le jury, Julien Guex, le représentant de la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI) au Prix Genilem HES, en relève trois. «Au vu du trend écologique actuel, nous avons été convaincus par son réel potentiel. A cela s’ajoute le fait que Charlotte de La Baume a su s’entourer des bonnes personnes (ndlr: le «serial entrepreneur» et actuel directeur du département Développement du campus à l’EHL, Rémi Walbaum, et le spécialiste des énergies vertes Christian Hunziker). Enfin, l’enthousiasme de la jeune entrepreneuse en herbe lors de son «pitch» (présentation) le 23 octobre dernier a fini de nous convaincre».

Charlotte de La Baume souhaite utiliser les 20 000 francs pour financer une partie de la phase pilote entamée il y a quelques mois dans un restaurant. «L’objectif est d’aboutir d’ici à l’automne de l’année prochaine à la création d’une société.»

Prix spécial du jury

Vendredi, un Prix spécial du jury 2013, agrémenté d’une bourse de 5000 francs, a également été décerné durant cette soirée au projet LogiKids d’Emilie Poget, de Jean-David Legrand et de Mathieu Pierson. «Cette récompense valorise un projet au potentiel prometteur, avec de bonnes bases de réflexion, des personnalités avec l’esprit entrepreneurial marqué. Toutefois, par rapport au lauréat, il n’atteint pas le même niveau de qualité et de cohérence dans la globalité du projet», détaille Tatiana Amaudruz, la responsable de la communication de Genilem.

Concrètement LogiKids est «un logiciel pour la gestion administrativeet pédagogique des structures d’accueil». Adaptable sur ordinateurs, tablettes et smartphones, cet outil est en cours de finalisation et devrait, dès le printemps prochain, être testé par l’International School of Neuchâtel.

Leave a Reply