L’éco-score Beelong devient plus précis ! Découvrez les améliorations de 2019

By 27 May 2019Actualité, Beelong, Blog

En 2019 Beelong agrandit son équipe, a plein de nouveaux projets, et surtout : un indicateur mis à jour qui tient désormais compte de l’emballage des produits ! Mais pas seulement. La nouvelle version intègre aussi la politique de développement durable de l’entreprise, et permet d’évaluer la recette d’un produit dans sa globalité. Les critères sur le bien-être animal sont aussi affinés, les données CO2 ajustées, etc.

Etiquette_2019_FR

Voici les principaux changements :

  • Évaluation par recette : l’évaluation d’un produit s’effectue désormais sur l’ensemble des ingrédients qui le compose et non plus uniquement sur les principaux ingrédients.
  • Emballage : ce nouveau paramètre permet maintenant de différencier l’impact du plastique, du papier, de l’aluminium ou du verre par exemple.
  • Politique de développement durable de l’entreprise : ce nouveau paramètre permet de valoriser les efforts environnementaux non plus seulement liés au choix des matières premières, mais aussi liés aux pratiques des entreprises de production (utilisation d’énergies renouvelables, choix d’une flotte durable pour les transports, gestion de l’eau, réduction du gaspillage, etc.).
  • Mode de conservation : ce paramètre est adapté afin de mieux tenir compte de l’impact de la surgélation.
  • Lieu d’élaboration : l’information sur le lieu d’élaboration du produit fini est mieux valorisée afin de préciser le nombre de kilomètres que parcourent les matières premières ET le produit fini.
  • Empreinte carbone : ces données sont mises à jour, grâce notamment à notre partenaire Quantis.
  • Empreinte hydrique : les données sur la pollution de l’eau sont mises à jour, avec l’intégration de nouvelles données relatives à l’eutrophisation et l’écotoxicité.
  • Saisonnalité : l’accent est davantage mis sur l’utilisation ou non de chauffage (culture sous serre chauffée, culture pleine terre, arboriculture, etc.).
  • Mode de production : l’évaluation des labels agricoles est mise à jour, et différents programmes de détention animales sont intégrés (SST / SRPA, élevage en plein air / en batterie, etc.)
  • Calcul d’impact par kilo calories (kcal) : l’impact de chaque ingrédient est maintenant pondéré par son apport en kcal. Cela permet un éco-score plus réaliste, en comparant des aliments sur la base de leur apport énergétique et non plus seulement sur leur poids. Un kilo de tomates, par exemple, n’a pas le même apport qu’un kilo de pommes de terre, ce qui signifie qu’il faudrait manger une plus grande quantité de tomates pour obtenir le même apport, et donc multiplier l’impact de celle-ci. Cette adaptation permet un résultat plus réaliste et aligné avec les besoins énergétiques.

Plus d’infos sur le fonctionnement du modèle ici