Manger durable en 8 étapes clés

Vous souhaitez consommer plus durable, mais ne savez pas par où commencer ? Bonne nouvelle, pas besoin d’être parfait.e! Avec de nombreuses idées simples à mettre en place, Beelong vous accompagne pas à pas pour changer vos habitudes alimentaires. Et si vous commenciez déjà par trois actions parmi ces huit pratiques de base💡? Ce serait une étape de plus que la moyenne des Suisses.

👉🏻 Pour les professionnel.l.es, les Recommandations pour des achats publics responsables dans le domaine de l’alimentation, rédigées par Beelong sur mandat de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), contiennent aussi de nombreuses informations ciblées et des critères d’achats.

1. Adopter une consommation responsable de produits animaux 🐂

Pour varier les sources de protéines et réduire les produits d’origine animale, il est recommandé de :

  • varier les protéines animales et les protéines végétales (par ex. les légumineuses);
  • réduire la fréquence de consommation de viande (max. 2 à 3 fois par semaine), selon les recommandations de la Société suisse de nutrition;
  • inclure les bas morceaux de viande, dont l’impact environnemental peut être jusqu’à 3 fois inférieur (par ex. recettes « Nose to tail« );
  • porter attention aux conditions d’élevage et au bien-être animal, notamment via les labels (voir par ex. le guide de « Manger avec du cœur » et les recommandations de « Quatre Pattes« ).

2. Éviter le gaspillage alimentaire (food waste) 🚯

L’initiative Save Food, Fight Waste, de la fondation Pusch, ou encore le WWF par exemple détaillent des gestes simples pour réduire les déchets alimentaires et leurs impacts :

  • toujours faire une liste de courses et planifier ses repas;
  • éviter les achats inutiles;
  • privilégier les produits frais;
  • stocker les aliments de manière appropriée;
  • se fier à ses sens après la date de péremption des denrées à conservation longue;
  • s’inspirer de livres et sites de recettes;
  • emporter ses restes pour les consommer plus tard;
  • jeter ses ordures au bon endroit.

3. Privilégier les produits suisses, et éviter le transport par avion ✈️

Afin de réduire les effets néfastes des transports de la production à la consommation de denrées, deux principes à suivre:

  • privilégier l’achat de produits cultivés, élevés, pêchés et élaborés dans la région (à ne pas confondre avec le lieu de transformation, d’élaboration et de conditionnement);
  • éviter les produits importés par avion.

4. Privilégier les produits issus de modes de productions durables (par ex. biologiques) et du commerce équitable 🤝🏻

Les méthodes de culture (gestion des engrais et produits phytosanitaires, gestion des sols et de l’eau,
maintien de la biodiversité), les méthodes d’élevage (bien-être animal, utilisation des ressources, émissions de gaz à effet de serre) et les conditions de travail dans l’agriculture varient fortement et leurs impacts aussi. Voici les informations auxquelles faire attention pour les limiter:

  • privilégier les labels biologiques (par ex. Bio Bourgeon, Bio UE);
  • privilégier les poissons avec un label crédible (par ex. MSC et Friend of the Sea pour la pêche, Bio et ASC pour l’élevage);
  • privilégier les produits (viande, œufs, produits laitiers) issus d’élevages dont les conditions de détention garantissent le respect des ressources naturelles et un bien-être animal élevé (par ex. les labels recommandés, les programmes SST/SRPA);
  • bannir l’élevage en batterie et privilégier l’élevage en plein air ou dans des conditions adaptées à l’espèce (bon à savoir: en Suisse l’élevage en batterie est interdit depuis 1981);
  • privilégier les produits exotiques comme le thé, café, chocolat, les jus et fruits avec un label équitable/ fairtrade (par ex. Max Havelaar).

5. Favoriser les fruits et légumes de saison et éviter les serres chauffées aux énergies fossiles 🗓️

Favoriser les fruits et légumes de saison équivaut à respecter le cycle naturel des produits dans leur pays de production agricole. Cela permet notamment d’éviter les serres chauffées artificiellement et très émettrices de Co2. Quelques astuces pour s’y retrouver:

  • privilégier l’achat de fruits et légumes non cultivés sous serre chauffée;
  • modérer la fréquence de consommation de fruits et légumes exotiques et privilégier les fruits et légumes de saison locaux;
  • éviter les produits importés par avion, en utilisant un calendrier des saisons (par ex. ceux du WWF, de Bio Suisse, de l’Union maraîchère suisse et de Fruit-Union Suisse).

6. Bannir les espèces de poisson en danger et les techniques de pêche destructrices🎣

Le Guide poissons et fruits de mer du WWF, par exemple, donne des pistes pour une consommation durable de poisson, en détaillant pour de nombreuses espèces lesquelles privilégier (vert), acheter en second choix (orange) ou éviter (rouge). Globalement, les conseils suivants s’appliquent :

  • se fier aux labels reconnus (sauvage : MSC, FOS ; élevage : bio, ASC);
  • inclure des espèces moins connues pour diminuer la pression sur les plus consommées;
  • modérer la fréquence de consommation de poisson, mollusques et crustacés, en les limitant à maximum 1x par semaine.

7. Éviter les produits suremballés et éviter autant que possible les emballages 📦

Des associations comme ZeroWaste Switzerland par exemple proposent de nombreux conseils pratiques pour réduire les déchets à la source. Pour bien débuter dans le zéro déchet, rien de tel que d’anticiper, de positiver, de faire soi-même et d’être patient! Voici quelques astuces à mettre en pratique:

  • privilégier l’achat de produits en vrac dans des contenants réutilisables;
  • éviter les produits avec des emballages secondaires non nécessaires ou excessifs;
  • éviter l’achat d’eau en bouteille et privilégier l’eau du robinet.

8. Privilégier l’eau du robinet 🚰

Choisir l’eau du robinet plutôt que l’eau minérale évite l’élimination de centaines de millions de bouteilles en verre et en PET. Cela permet aussi des économies substantielles allant jusqu’à 2000 francs par an pour une famille de quatre personnes (voir le dossier de la Fédération romande des consommateurs).

L’OFEV et les experts donnent également ces recommandations:

  • utiliser une gourde pour l’eau du robinet;
  • garder le même verre tout au long de la journée, le laver à l’eau froide, ou lorsqu’il est vraiment sale le passer au lave-vaisselle (électricité renouvelable);
  • dans des situations où il est impossible de se passer d’eau en bouteille, privilégier une marque locale pour limiter l’impact des transports.

L’équipe Beelong